Epargne Mensuelle Logo

Le Livret Jeune : un premier pas dans l’épargne

Publié le 02/03/2020  Par Epargne Mensuelle

Bien qu’ils soient souvent confondus, le Livret Jeune n’a rien à voir avec le livret A. Le livret jeune est, comme l’indique son nom, un produit d’épargne réservée aux 12-25 ans. Il permet aux jeunes de se familiariser avec l’épargne et de se constituer un capital, à son rythme.Avantage :  les intérêts seront entièrement exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. 

Le livret jeune en quelques points clés

Les caractéristiques du Livret jeune peuvent se résumer en 8 grands points : 

  • Plafond de dépôt : 1600 € (hors intérêt)
  • Dépôt initial : 10 €
  • Versement et retrait minimal : Aucune limite, mais la majorité des banques imposent une opération minimale de 10 €, que ce soit pour un retrait qu’un versement. 
  • Solde minimum : 10 à 30 € selon les établissement bancaires
  • Fiscalité : Non imposable et non soumis aux prélèvements sociaux
  • Durée : Au maximum jusqu’aux 25 ans du titulaire
  • Rémunération : Variable selon les banques mais limitée à un minimum de 0,75 %
  • Bénéficiaires : Jeunes de 12 à 25 ans résidant en France

Ouverture et clôture d’un Livret jeune 

Par définition, un livret jeune est un livret d’épargne entièrement réservée aux 12-25 ans. De fait, pour ouvrir un livret jeune, il faut remplir trois conditions : 

  • Être résident français, 
  • Avoir entre 12 et 25 ans,
  • Ne pas détenir un autre livret jeune dans une autre banque. 

Pour l’ouverture d’un livret, la banque est entièrement libre de demander les documents qui attestent le respect de ces conditions. Une personne ne peut avoir qu’un seul livret jeune, mais celui-ci peut être cumulé avec d’autres livrets d’épargne tels qu’un livret A, un livret d’épargne populaire (LEP)  ou un Livret Développement Durable et Solidaire (LDDS). Le titulaire peut ouvrir ces livrets dans une seule et même banque ou dans différents établissements bancaires. Toutefois, un livret jeune ne peut pas être transféré d’une banque à une autre. 

La fermeture d’un livret jeune est possible à tout moment entre les 12 et les 25 ans du titulaire du compte. La banque peut également imposer à son titulaire la fermeture de son compte épargne. Par exemple, un livret jeune est automatiquement clos au 31 décembre de la 25ème année du détenteur, si ce dernier ne se manifeste pas.

L’argent est ensuite transféré sur un compte d’attente comme un Livret A, si le propriétaire en détient. 

Versements et retraits sur un livret jeune

Le dépôt initial à l’ouverture d’un livret jeune est de 10€ minimum. En règle générale, les banques fixent également le seuil de 10€ minimum pour les retraits, les versements et le solde minimal. Totalement libres, les versements sont soumis à un plafond de 1 600€ de capital, hors intérêts.

Pour les retraits, un accord parental est requis jusqu’à l’âge de 16 ans. Entre 16 et 18 ans, cet accord n’est pas automatiquement demandé, mais s’il y a opposition des parents ou du tuteur légal la banque doit les consulter. 

Rémunération et fiscalité du livret jeune

Chaque banque peut fixer librement le taux d’intérêt du Livret jeune. Cette rémunération ne peut être inférieure à celle du livret A.

Le Livret Jeune reste-t-il encore avantageux ?

Le plafond du livret jeune, fixé à 1 600 € peut être rapidement atteint et sa durée de vie est limitée. Malgré tout, ce produit d’épargne reste réellement avantageux. Il permet en effet aux jeunes de se familiariser avec l’épargne au quotidien et de se constituer un capital au fil du temps. De plus, les banques étant libres de définir leur propre taux, dans certains établissements la rémunération peut être égale voire supérieure à 2 %. Une aubaine, à l’heure où le livret A affiche un taux d’intérêt de seulement 0,75 %.

Plus encore, les intérêts issus d’un livret jeune sont entièrement exonérés d’impôts sur le revenu et de prélèvement sociaux. 

© Epargne-mensuelle-2020 — Tous droits réservés