Epargne Mensuelle Logo

Les alternatives du Livret A

Publié le 04/11/2021  Par Epargne Mensuelle

Depuis 10 ans, le Livret A collecte en moyenne 500 millions d’euros chaque année, ce qui en fait le produit d’épargne préféré des Français. Dans le contexte économique actuel, les épargnants sont à la recherche de placements alternatifs, susceptibles d’offrir un meilleur rendement. Voici quelques alternatives qui pourraient vous permettre de fructifier vos économies. 

Les placements alternatifs

Le Livret A demeure à ce jour le premier placement populaire auprès des Français(es). Il existe toutefois d’autres types de placement proposant un rendement supérieur, qui supposent en contrepartie une prise de risque plus grande.

L’assurance-vie, un placement très souple 

A côté du Livret A, l’assurance-vie séduit davantage les épargnants français, en raison du taux de rendement attrayant proposé. En 2020, le taux de rendement moyen de l’assurance-vie était de 1,10 %*, contre un taux de 0,5 % pour le Livret A. De plus, ce produit d’épargne offre une fiscalité avantageuse. Le contrat d’assurance-vie se caractérise par sa souplesse, en permettant à l’épargnant de se constituer un capital progressivement, à son propre rythme. 

La pierre-papier, une épargne immobilière sur-mesure

Au cours de la dernière décennie, la pierre-papier connaît de plus en plus de succès auprès des épargnants Français. Pour les adeptes de la pierre, les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) constituent une excellente alternative à l’incontournable Livret A. Accessibles à partir de quelques centaines d’euros, les parts de SCPI répondent à un objectif de rentabilité, avoisinant les 4,5 %. De plus, l’investissement en SCPI permet aux particuliers de se positionner sur le marché immobilier locatif, et d’accéder à un patrimoine immobilier diversifié, pour un risque mutualisé. 

Les livrets d’épargne réglementés

Bien évidemment, les livrets réglementés demeurent une option pertinente pour se constituer une épargne de précaution rémunérée à minima.

Le plan épargne logement ou PEL 

En vue d’un  achat immobilier ou du financement de travaux, le PEL permet de se constituer une épargne bloquée pendant quatre ans. L’épargne constituée ouvre droit à un prêt à des conditions avantageuses, voire à une prime d’Etat dans certains cas. En fonction de l’année d’ouverture du plan épargne logement, l’épargnant bénéficie d’un taux de rémunération compris entre 1 % et 2,61 %. A noter que les intérêts issus du placement sont capitalisables, pour venir s’ajouter au capital déjà épargné, et produire des intérêts supplémentaires. A noter cependant que le PEL est plafonné à 61 200 €. et ne peut être alimenté que pendant 10 ans.

Le compte épargne logement ou CEL 

Au même titre que le PEL, le compte épargne logement est un produit d’épargne dont les fonds restent à tout moment disponibles, ouvrant droit, sous conditions, à l’obtention d’un prêt immobilier. Plafonné à 15 300 €, le CEL doit en outre présenter un solde minimum de 300 €, offrant un taux d’intérêt de 0,5 % aux épargnants. Alors qu’il n’est pas possible de détenir plusieurs CEL,  l’épargnant peut en revanche cumuler un CEL et un plan d’épargne logement (PEL), dès lors que les 2 comptes sont ouverts dans la même banque. 

*Fédération Française de l’Assurance

© Epargne-mensuelle-2020 — Tous droits réservés