Epargne Mensuelle Logo

Préparer sa retraite à 30, 40, 50 ans ?

Publié le 09/03/2021  Par Epargne Mensuelle

Idéalement, la retraite se prépare dès l’entrée dans la vie active. En pratique, c’est plutôt vers 40 ans. Une fois propriétaire de votre résidence principale, vous commencez à vous en préoccuper. Se constituer un complément de revenus (rente, revenus locatifs ou financiers…) est indispensable : en effet, suivant les projections, vous toucherez à la retraite seulement la moitié de vos derniers salaires. Il est donc important de la préparer dès 30 ans.

A 30 ans, privilégiez l’immobilier

Trente ans, c’est le bon âge pour investir dans la pierre en devenant propriétaire de votre résidence principale si ce n’est pas déjà fait. Au moment de la retraite, vous n’aurez plus de contraintes de loyers à payer ou de mensualités à rembourser. Si ce projet ne peut pas aboutir car vous vivez dans une grande agglomération où les prix sont élevés vous pouvez acheter une résidence secondaire ou réaliser un investissement locatif. 

Si vos moyens ne vous permettent pas d’accéder à de l’immobilier en direct, pourquoi ne pas opter pour l’achat de parts de SCPI (Sociétés Civiles de Placements Immobilier) ? Elles investissent dans des actifs variés (bureaux, commerces, logements…) dont elles assurent l’asset et le property management. Elles vous versent des loyers (parfois appelés dividendes) proportionnels à votre mise de fonds. Les parts sont finançables à crédit. Vous pouvez aussi, grâce aux plans d’épargne programmés mis en place par la plupart des sociétés de gestion (Amundi, Corum, La Française REIM…) investir progressivement, à partir de 30 euros par mois.

A 40 ans, concentrez-vous sur l’épargne financière

Quarante ans, c’est l’âge où il est possible de commencer à s’intéresser à l’épargne financière. Pour cela, vous pouvez ouvrir un PEA (Plan d’Epargne en Actions) ou souscrire un contrat d’assurance-vie. Vous bénéficierez dans les deux cas d’une enveloppe fiscale avantageuse. En effet les revenus d’un contrat d’assurance-vie sont exonérés d’impôt sur le revenu tant que vous ne retirez pas d’argent et, dans ce cas, la fiscalité est dégressive en fonction de la durée de détention du contrat. Quant aux dividendes du PEA, ils sont totalement exonérés cinq ans après l’ouverture de votre plan.

C’est aussi le bon moment pour ouvrir un PER (Plan d’Epargne Retraite). Il remplace depuis le 1er octobre 2020 le Plan d’épargne retraite populaire (Perp) et les contrats Madelin. Les PER vous permettent de déduire vos versements de vos revenus imposables, sous certaines limites, avec l’objectif de vous constituer un complément de ressources à la retraite. Vous réduisez vos impôts en mettant de l’argent de côté.

A 50 ans, épargnez davantage sans alourdir votre fiscalité

A la cinquantaine, votre emprunt immobilier est remboursé, vos enfants souvent autonomes et vous disposez en général des meilleurs revenus de votre carrière : c’est donc le bon moment pour donner un vrai coup d’accélérateur à votre épargne. Pour cela, vous pouvez renforcer votre PEA, votre contrat d’assurance-vie ou compléter votre PER. 

En immobilier, investissez dans la nue-propriété d’un logement ou de parts de SCPI. Dans un premier temps, vous bénéficiez, à l’achat, d’une importante décote (40% environ) par rapport à la valeur du bien en pleine propriété. Le temps du démembrement (10 ou 15 ans), vous ne percevez aucun loyer (l’usufruitier les perçoit). Le bien immobilier n’est pas taxé à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (la nue- propriété n’entre pas dans l’assiette de l’IFI) et, si vous avez financé cet achat à crédit, vous pouvez, sous certaines conditions, imputer les intérêts de loyers issus de vos autres investissements.

A l’issue de la période de démembrement vous devenez plein propriétaire du bien, sans frais ni taxes. Vous pouvez le revendre et percevoir une plus-value, le mettre en location et disposer d’un complément de revenus ou, pourquoi pas, l’occuper vous-même. Il est également possible d’allier placement, fiscalité allégée et transmission en investissant dans des parts de groupements forestiers d’investissement.  
A noter : vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres de cotisation au titre de périodes pendant lesquelles vous n’avez pas cotisé : études, petit job étudiant insuffisant pour valider un trimestre… Ces versements sont déductibles de vos revenus imposables.

Evaluez le montant de votre future retraite

A partir de 35 ans, vous recevez tous les 5 ans un Relevé de Situation Individuelle (RSI) récapitulant les droits acquis dans tous vos régimes de retraite obligatoires. Vous pouvez également le consulter en ligne à tout moment, sur le service dédié www.lassuranceretraite.fr pour la retraite de base et sur celui de l’Argic-Arcco pour la retraite complémentaire. 

© Epargne-mensuelle-2020 — Tous droits réservés