Epargne Mensuelle Logo

Investir 10 000 euros : comment faire ?

Publié le 08/02/2021  Par Epargne Mensuelle

Nombreux sont les épargnants qui souhaitent investir 10.000 €, mais ne savent pas où se tourner. Au vu des nombreuses possibilités, faire le choix d’un placement reste assez difficile, surtout pour les néophytes. Généralement, malgré la recherche d’un rendement intéressant, c’est l’aversion au risque de l’épargnant qui déterminera sa stratégie de placement. Il existe en tout cas plusieurs solutions suivant l’objectif attendu. Mais il est également possible de diversifier les placements pour une meilleure mutualisation des risques.

Les livrets d’épargne réglementée (les livrets A, les LDDS, LEP, Livrets jeunes PEL/CEL)

Pour les débutants, la première idée sera d’assurer l’avenir à travers un placement sécurisé et qui peut, à court terme et en cas de nécessité, assurer une liquidité accessible. Les livrets d’épargne réglementés se présentent ainsi comme la meilleure alternative. En effet, les principaux avantages de ces livrets résident dans le fait qu’ils permettent une meilleure garantie du capital, une sûreté grâce à la signature étatique (dans certaines limites), un taux de rémunération assuré et des avantages fiscaux selon le type de livret. Cependant, le faible taux de rendement, les contraintes d’utilisation ainsi que la limitation du plafond suivant le type de livret, sont des contraintes à prendre en compte.

Les autres livrets : les livrets d’épargne bancaire, les comptes à terme

Pour les épargnants plus prudents et visant une durée de placement à court terme. Les autres livrets, notamment les livrets d’épargne bancaire et les comptes à court terme offrent cette solution. Bien qu’il n’y ait aucun plafond de dépôt, ces placements ne proposent que des taux de rémunération faible. Contrairement aux livrets réglementés, le taux d’intérêt des livrets d’épargne bancaire sont librement fixé par les établissements bancaires qui les proposent. Ils varient en moyenne entre 0,05 % et 1,5 % (dans les meilleurs cas). Pour espérer profiter d’un rendement plus intéressant, les épargnants doivent accepter la condition d’immobiliser leurs capitaux sur un horizon plus ou moins long, notamment dans le cadre d’un compte à terme (CAT) qui représentent quelque part un placement sûr dans le cadre d’un placement à court terme.  

Les plans d’épargne-retraite

Apparu sur le marché de l’épargne depuis 2019, après la réforme de l’épargne-retraite, le PER ou épargne-retraite retraite est un placement long terme. Celui-ci s’adresse à ceux qui veulent se constituer une épargne en vue de la période de retraite. Le PER s’ouvre à tout le monde, mais il faut souligner le fait que cette épargne est bloquée jusqu’à l’âge de la retraite, une situation qui peut être rédhibitoire pour certains épargnants. En effet, durant une longue période, ils doivent alimenter le plan épargne-retraite sans pour autant pouvoir compter dessus en cas de nécessité ou d’imprévu. Il faut cependant noter que le PER permet à son détenteur de bénéficier d’avantages fiscaux soit à l’entrée soit à la sortie.

Les placements financiers avec les obligations et les actions

Avec 10.000 € de capital, il est également possible de faire un placement en obligations. Il s’agit d’un morceau de dette émise par une entreprise, une collectivité territoriale ou un État. Pour compléter le montant du financement dont ils ont besoin, ces entités doivent passer par de nombreux créanciers. Par l’achat d’une « obligation », l’épargnant devient un des créanciers et peut ainsi prétendre à un retour sur son investissement. Il en est de même dans l’achat d’actions au sein d’une entreprise, qui permet à l’épargnant de devenir actionnaire de l’entreprise. Dans les placements financiers, dans l’achat d’obligations comme dans l’achat d’actions, le niveau de risque est élevé. L’épargnant peut espérer une rentabilité élevée, mais court également le risque de ne pas se voir restituer le capital.

La pierre-papier avec les SCPI, les OPCI, les SCI et les Groupements forestiers

Proposant autant la possibilité de se constituer une retraite que celle d’avoir un complément de revenus, la Pierre-Papier permet aux particuliers d’investir dans des secteurs qui jusqu’alors étaient réservés aux professionnels. Avec 10.000 € de capital, l’épargnant peut choisir de diversifier largement son investissement sur différents véhicules, à savoir une SCPI rendement, un OPCI, une SCI ou un Groupement forestier d’investissement. Bien que le risque reste présent, la Pierre-Papier permet d’évaluer un meilleur rapport risque rendement.

© Epargne-mensuelle-2020 — Tous droits réservés